lundi 22 décembre 2008

2008 : l’heure du bilan …



Je suis bien consciente qu’en cette fin d’année un petit bilan manque d’originalité mais c’était ça ou « 2009 : que vous réservent les astres … »

Vous qui nous suivez (un peu), vous savez que cette année fut riche en rebondissements … Et bien je me prépare à vous livrer mon petit bêtisier personnel :

Donc cette année …

… Je me suis débarrassée, toute seule, d’un affreux rongeur sanguinaire qui avait envahi mon appartement …

… Je me suis mise officiellement au vélib’ … et je n’en ai cassés que 3 (dont 2 à cause de quelqu’un d’autre … Je suis pas un monstre quand même !)

… J’ai été, en trois mois de temps : diplômée, licenciée et anpeisée … (mais attention, je ne me plainds pas hein … ça m’a permis de me mettre à jour sur tous les épisodes de Berverly Hills que j’avais loupés pendant mon adolescence …)

… Je n’ai toujours pas fait la joie de mes parents en assurant leur descendance (et, note pour eux … ce n’est pas au programme de 2009 non plus …)

… J’ai quasiment respecté mes bonnes résolutions (je me suis mise au régime deux fois … et je me suis remise au sport – sauf qu’en ce moment il fait vraiment trop froid, ça serait pas raisonnable de sortir pour attraper la mort …)

Et finalement … J’ai répandu joie et allégresse en écrivant pas moins de 24 billets !! (Envoyez vos donts à l’ordre de la duchesse …)


La duchesse (qui promet de faire mieux en 2009 !)

lundi 15 décembre 2008

"La Magie de Noël"


Bon, au risque de traiter un sujet un peu redondant, je vais moi aussi, et à ma façon, vous parler de cette fabuleuse fête que petits et grands (ou presque) attendent toute l’année … j’ai nommé : Noël .


Ok, je vous entends d’ici, chers lecteurs de mon cœur, penser à l’unisson : « Encore un billet sur Noël ! : une fois ça va, deux fois ça va, trois fois : bonjour les dégâts », et bien moi je vous répondrais : « jamais deux sans trois » voilà.

Et pis je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas vous donner ma propre vision de la chose, après celle un tantinet infantile de notre chère Duchesse et celle un poil blasée de notre Truikipu locale…

Je vous rappelle quand même que Noël, à la base, c’est une fête pour les enfants (si si Duchesse ), pour que nous autres, adultes puissions voir dans les yeux ébahis et plein d’enchantement de nos petiots, briller les étoiles de la « Magie de Noël » …

Noël, chez DWW, ça commence le 1er Décembre, avec le fameux « calendrier de l’Aven » : les petites fenêtres à ouvrir, avec un petit dessin à l’intérieur, qui donne des scènes du genre :

« Alors, qu’est ce qu’on a aujourd’hui … »
« Oh !! Un bonhomme de neige !! Merveilleux mon chéri ! »
« … allez, on regardera demain ce qui se cache derrière la prochaine fenêtre …. »
« Qui sait, ce sera peut être un sapin ou alors une branche de houx… ou même peut être une chaussette !! Vivement demain !!! »

… voilà, bref, un suspense insoutenable qui s’étale sur 24 jours.

Et si par malheur on a opté pour un calendrier avec des chocolats, on le regrette amèrement et on se jure qu’on ne nous y reprendra plus … au moins jusqu’à l’année suivante.
Oui, parce qu’autant faire patienter l’enfant jusqu’au lendemain, quand il s’agit d’un petit dessin, ça se gère, autant quand il s’agit d’un minuscule chocolat qui n’a eu pour effet que celui d’exciter ses papilles gustatives et de le mettre brutalement en état d’hypoglycémie avancée, c’est beaucoup plus ardu ….

Résultat, même si on a une volonté de fer et qu’on s’est juré de ne pas céder face à l’adversaire, force est de constater que la « Magie de Noël » l’a rendu plus fort que nous, et que, dès le 2 décembre, toutes les fenêtres ont lamentablement cédé à son élan gargantuesque.

Quant au fameux « bô sapin roi des forêts », comme tous les ans, on se dit qu’on va en faire quelque chose de joli et d’original, mais là encore c’est sans compter sur la participation du- hélas- principal concerné par la « Magie de Noël » …

Ca donne donc un très joli sapin : avec 4 guirlandes qui se chevauchent sur le flan Est, une dizaine de boules ramassées sur la face Sud (la plus accessible aux mimines du monstre), un grand vide au niveau Sud/Ouest … et ne comptez pas sur une harmonie des couleurs ou un thème bleu/argent ou doré/rouge, non non non ! Plus il y a de couleurs et de matières, plus l’enfant est content…

… et puis ne pas essayer de rectifier le tir une fois que l’artiste a le dos tourné. Il a l’œil vif et acéré et ne tolère aucun changement à son chef d’œuvre initial.

Aaaah … « la magie de Noël » ….
… c’est à quel âge qu’on y croit plus déjà… ?


DWW qui pense sérieusement mettre fin à la supercherie dès l’année prochaine





vendredi 12 décembre 2008

Quoi de neuf Doc ?


C'est la fin de l'année et donc l'heure du bilan et force est de constater que ce blog, Ô combien plébicité n'était pas au top de la hype technologique ...

C'est pourquoi nous avons décidé d'opérer quelques changements :

- Vous trouverez donc, en bas à gauche, notre toute nouvelle, inédite et en exclu mondiale liste de blogs recommandés, intitulée sobrement "lezôtreblogs" avec dedans, des blogs qui répandent amour, joie et beauté ...

- Autre changement : la playlist qui, en cette période où le cucul peut être poussé à son paroxysme sans une once de honte a revêtu ses couleurs de Noël, donc exit les Beatles, la carioca ou toute autre chanson "genre on écoute de la bonne musique ..." et place à Franck Sinatra, Elvis Priesley et autre Marilyn Monroe ... (et ne faites pas cette tête, on remettra l'ancienne dès qu'on aura digéré la dinde et recouvré nos esprits !!)

Six and the city

mercredi 10 décembre 2008

La Noyel, pour ou contre ?


A y est…c’est officiel, la neige commence à tomber, c’est donc bientôt…La Noyel !! Youhouuuuuuuu !! C’est pas une bonne nouvelle ça ?

Ben pas particulièrement. Moi, perso, Noël, je m’en fous pas mal. Qu’elle soit là ou pas cette fête, j’en ai rien à carrer parce que :

1 - C’est fait aussi pour qu’on se rassemble tous or toute ma famille vit à Paris et banlieue. Oh ça va…j’les vois assez comme ça !

2 - C’est un prétexte pour bouffer tout ce qu’on ne bouffe pas dans l’année, ce qui n’est pas mon cas (ah ouais, ça se voit ?). Et puis le chapon, les marrons, etc. c’est bon mais pas de quoi se damner non plus. Et puis la bûche je trouve ça dégueu’ donc no souci…fait péter les clémentines, c’est jour de fête !!

3 - On en profite (comprendre avec parents et sœurs) pour se barrer même pas fêter Noël loin loin loin.

Je comprends celles et ceux qui ne me comprennent pas comme La Duchesse qui est une grande fan parce qu’elle croit encore que c’est le père Noël lui même qui vient lui déposer les cadeaux sous le sapin. C’est mignon…mais un peu inquiétant quand même à pas loin de 30 ans mais on ne lui a rien dit tellement c’est beau le regard d’enfant qu’elle porte sur les illuminations et tout ce folklore noëlesque.

Mais soyons sincères…je pense que je kifferais grave la Noyel si j’avais pu ressentir dans ma plus tendre enfance la magie qui entour cette fête mais non ! Chez nous, on mettait des boules et des guirlandes sur le youka du salon alors bon, pour la tradition, on repassera !

Mais une chose est sûre, si je dois me déguiser moi-même pour faire croire tout ça à mes enfants le plus longtemps possible, je le ferais. Si je dois me mettre au piano pour jouer et chanter au coin du feu des chants de Noël, je le ferais aussi parce que quoi que j’en dise…quand c’est bien fait, ça peut être mortel quand même !

En attendant, j’achète doucement mais sûrement les cadeaux que j’emballe précieusement dans du papier cadeau spécial Noël en attendant de les placer délicatement sous le ficus du salon (oui, le youka est mort depuis).

Truikipu

mercredi 3 décembre 2008

Glamour, absolument ...

Amis qui venez du blog d’Abglam, soyez les bienvenus …Pour tous les autres, allez faire un tour sur ce blog de fille, avec beaucoup de beauté, un peu de mode et énormément de glamour à l’intérieur !!

mardi 2 décembre 2008

La grande saga du marché du travail


Et oui, après presque 3 mois d’inactivité passé principalement à m’informer sur l’évolution des amours de Brenda et Dylan, refaire mon cv pour la énième fois et répondre à des annonces improbables (recherchons chargée de communication, poste basé à Trifouilli les Oies, 5 ans d’expérience, bac + 5 type école de commerce, 1300 € brut par mois + 50% de la carte orange …) … l’impensable s’est produit …

Vous l’aurez (peut-être !) deviné, ce soir j’ai un entretien d’embauche …

Quand on y pense, c’est assez curieux comme concept … Finalement, on sait tous ce qu’il faut faire, dire …

Prenez, par exemple, le fameux « Pouvez-vous me donner 3 défauts vous concernant ? » … Vous pensez qu’un seul recruteur au monde s’attende à ce qu’on dise la vérité ? Parce que si j’étais tout à fait franche je dirais … « Alors, j’ai un gros problème avec la ponctualité, je suis si tête en l’air que la semaine dernière j’ai failli mettre le feu à mon appartement en oubliant d’éteindre le gaz sous une casserole et en plus, je suis dans l’incapacité pathologique de ranger quoi que ce soit … » alors que ce soir, ça va devenir : « j’ai une certaine tendance au perfectionnisme, je suis très investie mais j’en arrive à oublier ma vie personnelle et je suis aussi exigeante avec les autres qu’avec moi … »

Autre exemple « vous dites que votre anglais est courant … Vous l’utilisez souvent ? » ce à quoi je vais répondre « Bien sûr, dès que j’en ai l’occasion, je vais rendre visite à mes amis anglo-saxons (comprenez, dès que j’ai un peu de sous, je vais faire du shopping à Londres …), amis anglo-saxons avec qui, d’ailleurs, j’ai des contacts très réguliers, ce qui me permet de m’exprimer en langue anglaise (comprenez, toutes les semaines je regarde how I met your mother et desperate housewives en vo non sous-titrée …) »

Enfin, le poste auquel je postule nécessitant quelques déplacements, on va sous doute me demander si cela pose un problème … Là encore, si j’étais tout à fait franche, je dirais que dès qu’un avion est impliqué, je suis obligée de prendre l’équivalent de mon poids en Lexomil, et que, de ce fait, j’arrive à destination légèrement vaseuse et les pupilles en tête d’épingle, tout juste opérationnelle pour prendre ma chambre d’hôtel et me coucher … Alors que, ce soir, je répliquerais que, étant donné que je n’ai aucune obligation familiale, je suis entièrement disponible, déplacements compris, qui sont, d’ailleurs une réelle opportunité pour mener à bien la mission qui me sera confiée …

Bon, d’un autre côté, comme ils sont tous au courant, ce n’est pas vraiment de la triche … Si ?


La duchesse

mercredi 26 novembre 2008

Have yourself a merry little Christmas


Vous l’avez peut-être déjà remarqué ? C’est déjà Noël …
Et oui, les habiles publicitaires ont déjà commencé le matraquage, les vitrines du Printemps se sont habillées de lumières … l’offensive est lancée !

Bon, si l’on en croit Jean-Pierre Pernault, cette année, crise oblige, on va sans doute devoir troquer le chapon contre une cuisse de dinde et les huîtres contre des bâtonnets de crabe, mais c’est l’intention qui compte comme on dit …

Et là, contre toute attente, je ne vais pas déverser mon fiel sur cette fête plus commerciale que familiale et qui offre un mobil au gavage en chaîne des oies qui ont rien demandé à personne …

Non, parce que, figurez-vous que j’adoooore les fêtes, d’autant plus que ça m’offre une bonne excuse pour m’adonner à tous mes excès, sans culpabilité …

- Manger et boire jusqu’à implosion, d’autant que cela fait partie intégrante desdites fêtes (vous vous êtes déjà entendu dire, vous « le repas était pas terrible et on a trinqué au Champomy … mais à part ça c’était super … »)

- Faire du shopping, à la dernière minute (sinon c’est moins drôle …) et dépenser des sous que je n’ai pas, tout en râlant sur tous ces abrutis qui font leurs courses en même temps que moi (à la dernière minute donc …)

- Ecouter des chansons désuètes, voire ringardes genre Franck Sinatra chante Noël et même les imposer à mes proches, sous prétexte de leur faire partager « l’Esprit » … (Je suis hyper sympa comme fille, j’aime répandre la joie !)

- Regarder toutes les rediffusions de Sissy à la télé … Ca ne fera que la 72ème fois et, croyez-moi si vous voulez, c’est meilleur à chaque fois !

- Décréter qu’à partir du 2 janvier, ma vie va changer complètement … Entendez par là que je vais me mettre au régime, faire du sport plus souvent, moins boire, écrire des billets tous les jours, trouver du travail et arrêter de regarder Beverly Hills … Tout ça pour me rendre compte, vers le 4 janvier, que ma vie était pas si mal avant …

- Enfin (et notez que j’ai gardé le meilleur …), me précipiter sous le sapin, le 25 au matin, vers 6h45 à peu près (plus tôt, c’est indécent …), mettre en miettes les paquets cadeaux que ma chère sœur a mis des heures à faire, me noyer dans une montagne de cadeaux (on est hyper généreux dans ma famille !) et prendre mes proches en photo, l’œil bovin de ceux qui ont dormi 3 heures et dans leurs pyjamas en pilou de Noël …

La duchesse

jeudi 13 novembre 2008

Recherche appartement désespérément


Déménager…j’en rêve depuis pas mal de temps sans franchir le pas. Je procrastine à mort et pour tout et je le fais bien, même très bien (pour ceux qui ne connaisse pas le terme, il s’agit de remettre les choses au lendemain, donc en gros remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même).

Déjà au lycée, je faisais ma dissert’ de philo le dimanche soir vers minuit jusqu’à 4h du mat’ pour le lundi matin en me disant, une fois commencée…ohhhhhh, chuis large !
Idem pour le ménage, les courses, le temps de préparation avant d’aller bosser, etc.

Et bien pour l’appart, c’était la même sauf que là, une fois décidée, je me rue à la banque, prête à nous endetter moi et mes futurs petits enfants. On me fait comprendre qu’avec mon salaire et étant actuellement célibataire (oui oui, actuellement, ce genre de chose change au cours d’une vie paraît-il), ça va pas voler bien haut ce qu’on peut me prêter (vous remarquerez aussi que d’être célibataire est une p*tain de tare quand même pour les banquiers).
C’est pas grave madame la banquière, fait quand même péter le prêt, ça peut pas être si catastrophique que ça…
Et une fois le chiffre annoncé, je me dis « ouais bon, en gros, j’peux pas déménager, c’est ça le message subliminal que tu veux me faire passer petite p*** ?? »

Bref…pleine de bonne volonté, je pars à la recherche de l’appartement de mes rêves. Je me tape toutes les agences immobilières qui croisent mon chemin. Et toutes proposent des apparts avec des descriptions toutes chelou du genre « cachet, charme de l’ancien, à rafraîchir », en gros c’est un taudis quoi donc forcément que c’est dans mes moyens mais bizarrement, j’ai pas envie de vivre dans une poubelle.

Et ensuite, c’est LA rencontre avec l’agent immobilier parce que je me suis décidée à entrer dans l’agence. Ils sont gentils en général les agents immobiliers. Ils nous posent les questions de base, normal, faut bien savoir ce qu’on recherche, à savoir : quartier, superficie, nombre de pièces , étage, ancien ou récent, etc.
Et là, il va falloir m’expliquer pourquoi quand je dis « pas de r-d-c ni 1er étage et pas sur une rue bruyante », on m’en fait visiter 2 le même jour en me disant qu’ils sont top de chez top et…au 1er étage sur un boulevard ? C’est quoi votre problème ?? Vous avez des problèmes d’ouïe ou vous aimez juste perdre votre temps et vous en profitez pour le faire perdre à vos éventuels clients aussi ??
Il y a aussi les apparts mortels et « juste » 1/5e de plus que votre budget initial que vous avez précisé non extensible !! Vous croyez vraiment que parce qu’on habite à Paris, on a les poches qui dégueulent de billets ou quoi ?

Bon…de toute façon, ça ne sert à rien de s’énerver puisque la crise est passée par là et a tout dévasté sur son passage, m’enlevant tout espoir de vivre dans un appartement plus grand.
J’aurais dû m’y prendre avant, je sais, mais j’pouvais pas savoir que l’économie mondiale allait se péter la gueule juste quand enfin j’me décidais.
Vous pensez que quelqu’un me veut du mal ?

Ce n’est que partie remise de toute façon, j’ai pas dit mon dernier mot !

Truikipu

mercredi 12 novembre 2008

Fashion faux pas


Bon, je dois vous avouer qu’avec mon dernier billet, j’ai un peu fait ma maligne, mais j’ai dû faire du chemin avant de devenir cette espèce d’icône de la mode (oui, je sais, il va vraiment falloir que je fasse quelque chose pour mes chevilles …).

Voici donc un petit top faïve de mes pires fashion faux pas (et pour ceux qui trouveraient là un prétexte à une quelconque forme de chantage, sachez que j’en ai autant sur le compte de certains … et j’ai des preuves !)


1. Le tartan …

Alors vous allez me dire que c’est pas du tout un faux pas … et que, pour preuve c’est revenu à la mode … Oui mais voilà, je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans bla bla … et à cette époque, le tartan n’avait pas ses lettres de noblesse, c’est pour ça qu’on l’appelait « jupe à carreaux » …
Et la mienne était collector … violette et rose, très très très courte (c’était ma période pétasse !), très très plissée (là il faut que je précise que je faisais légèrement plus de 20 kilos et que ça me donnait donc l’air d’une papillote !), avec une énorme épingle à nourrice pour réunir les pans de ladite jupe …


2. Le (fameux) t.shirt « Don’t touch » …

Pour ceux qui seraient passés à côté de cette merveille, laissez moi vous dresser son portrait : Il s’agit d’un t.shirt blanc imprimé (jusqu’ici, tout va bien). Sauf que l’impression en question consiste en l’empreinte de deux mains sur les seins, avec le message « Don’t touch » au dessus.
L’effet est d’autant plus radical lorsqu’on a passé les douze ans et le 75 a (ce qui était largement mon cas …).


3. Le jogging …

Pas (tellement) besoin de précisions … si ce n’est qu’à une époque, je me baladais tout le temps en jogging informe, avec des baskets énormes … et même un polo contrefait de la marque au crocodile (on n'était pas Rothschild non plus !) … Rien à ajouter sauf que pendant cette période je n’ai jamais mis les pieds dans un stade ou une salle de sport …


4. La bouche de pétasse …

Ah, on passe aux cosmétiques …
Je vous parlais précédemment de ma période pétasse, là on est en plein dedans …
J’ai donc commis l’irréparable, qui consiste à mettre du rouge à lèvres clair, avec le contour foncé … Je sais, ça n’a l’air de rien, mais l’effet tasspouf est garanti, croyez-moi !


5. Trop d’autobronzant … tue l’autobronzant !

Bah une fois de plus, il n’y a pas grand-chose à dire de plus, si ce n’est que ce triste épisode est assez récent (l’année dernière !).
Alléchée par les promesses de jambes bronzée en un pshit et en 5 minutes, j’ai donc essayé le produit en question … le soir, dans la (presque) obscurité (allez savoir pourquoi, une ampoule grillée, la soif d’aventure … je ne me souviens plus !) en me disant que ça ne devait pas être bien compliqué : on pshite le produit sur ses jambes, on attend 5 minutes que ça sèche et puis on peut aller se coucher tranquillement … Et bien, vous l’aurez deviné, dans la vraie vie ça ne se passe pas comme ça … En réalité, on se couche, inconsciente qu’on est en train de ruiner ses draps et aussi du fait qu’on va probablement se retrouver avec des zébrures oranges vives sur les jambes, et ce pendant 3 à 5 jours et encore, seulement parce qu’on se pèle la peau à coup de gant de crin (parce qu’on le vaut bien !) …

Voilà voilà … bon, j’espère que ça vous a plus … parce que maintenant je me vois dans l’obligation de vous tuer !!

La duchesse

jeudi 6 novembre 2008

La duchesse s'habille en Prada


Loin de moi l’idée de m’autoproclamer fashion gourou mais j’ai quelques principes (vaseux parfois …) que j’applique (et que j’aime à faire appliquer aux quelques ami(e)s qui gravitent autour de moi et qui veulent bien se laisser faire, ces masochistes) en matière de mode.

Vous l’avez deviné, voici la liste (non exhaustive …) de tout ce qu’il faut faire, ou pas … en matière de mode, par Son Altesse Sérénissime La Duchesse (quoi la grosse tête ?) :

- A un (deux, grand maximum) « plus » tu te limiteras (le propre de ces listes, c’est aussi d’avoir des formules incompréhensibles, histoire de passer pour une initiée …).

Je m’explique. Par cette formule obscure, j’entends qu’il ne faut pas utiliser plus d’un (ou deux, donc …) artifice(s) pour mettre en avant ses attributs …

La preuve par l’exemple : une robe courte, quand on a des jolies jambes, c’est sexy … Quand on a besoin d’un coup de pouce, on tolère les talons … mais une robe courte, avec des talons, un décolleté plongeant et imprimée léopard … ça fait p**** ! (pour info, ça marche aussi avec les vêtements moulants, transparents, en dentelle, rouges …)

- Les imprimés, tu ne mélangeras pas.

Et là j’entends d’ici les fashionistas bondir … « Pfff !! N’importe quoi !! Dans le Vogue du mois dernier, j’ai vu des fleurs avec des rayures !! ». Et c’est vrai … mais, fashionista, j’ai envie de te dire que, personnellement, n’étant pas une mannequin moldave de 12 ans et demi, 37 kilos et shootée pour une pub Dolce & Gabanna … je vais m’abstenir …

- Les sous-vêtements tu garderas … en dessous de tes vêtements …

Alors là, c’est un cri du cœur (chacun sa croisade …). Je suis absolument contre les bretelles de soutien-gorge apparentes, la gaine à la place du bustier ou encore les nuisettes qui passent pour des robes … C’est sans appel.

Quant à celles qui choisissent de ne pas porter de sous-vêtements du tout, et de se faire photographier à la sortie des boites de nuits les fesses à l’air… elles sont carrément hors catégorie … (vous allez pas me faire croire qu’il fait si chaud que ça à Los Angeles !).

- Quand tu peux plus respirer, c’est que c’est trop petit …

Là c’est assez clair non ? Si tu es obligée de t’allonger pour fermer ton jean, que tu ne peux ni t’asseoir, ni te baisser, ni manger quand tu l’as enfilé et que, même comme ça, il te fait deux petits bourrelets sur les hanches … c’est qu’il te faut la taille supérieure …


Voilà, j’ai bien conscience d’avoir lancé un sujet brûlant, qu’à côté de ça, l’élection d’Obama, c’est du pipi de chat … Je vous laisse donc vous en donner à cœur joie dans les commentaires !


La Duchesse (pour un monde plus beau !!)

mardi 4 novembre 2008

Y'a t-il un pilote ...


En prenant l’avion, vous avez déjà sûrement vu un passager, blanc comme un linge, s’agrippant désespérément aux accoudoirs de son fauteuil et récitant inlassablement quelques prières ?

Et bien ce passager c’est moi … Et encore, le tableau que je viens de dépeindre est beaucoup plus joli que la réalité.
Non, en fait, je suis du type hystérique, qui fait des cauchemars plusieurs jours avant un vol, qui pleure à l’embarquement / au décollage / à l’atterrissage … et qui crie à chaque trou d’air …

Oui, insupportable. Je sais … Pire que ça même puisqu’il m’est arrivé d’appeler les hôtesses pour vérifier que les objets électroniques qu’utilisaient mes voisins (qui, maintenant je le réalise, essayaient sans doute juste d’évacuer le stress et les envies de meurtre que je leur procurais …) n’entravaient en rien le bon fonctionnement de cet engin de la mort que l’on nomme avion …

Comprenez moi bien, moi aussi je lis la presse, et je sais qu’on a au moins un million de fois plus de chance de mourir renversé par une voiture que dans un crash en avion … mais bon, je ne peux pas m’empêcher de penser que, si ça se trouve, c’est le premier vol du pilote (en stage !), qu’avec les dérèglements climatiques on va sans doute se retrouver dans une tornade indétectable par la météo ou encore qu’un canard perdu va se retrouver dans un des réacteurs et faire exploser l’avion en vol …

Faut bien admettre qu’avec des idées pareilles, c’est difficile de rester sereine … Enfin, Dieu merci, on a inventé le Lexomil … Un p’tit à l’embarquement, un autre au décollage et paf la duchesse …

jeudi 23 octobre 2008

Le grand troc


Voilà, ça faisait longtemps que La duchesse, Truikipu et moi y songions, longtemps que l’idée déambulait dans nos petites têtes bouillonnantes … et enfin, nous nous sommes décidées.


C’est parti : appel à toutes les copines de copines de copines, rencard ce samedi pour « Le grand troc de la mort ». Un seul mot d’ordre : venir avec un maximum de nos fringues qui commençaient à être sérieusement investies par une colonie d’acariens. Celles mises au statuts de « Knock Out » pour diverses raisons, au choix : trop petites (souvent !), trop grandes (plus rare bizarrement …), achetées sur un coup de tête, pas mettables, trop rouges, pas assez noires, tentative de style avortée et j’en passe …

Le rendez-vous est fixé à 15h samedi chez moi-même.

A savoir avant de lancer l’invitation : ne pas être une maniaque de l’ordre. Exit les victimes de Troubles Obsessionnel Compulsifs. Soyez prêtes à affronter une version Beyrouth de votre petit nid douillet.
Par exemple, on a frôlé de prêt la catastrophe : si l’on avait opté pour la grotte de Truikipu, on aurait été contraint d’appeler Dr House (rhaaaaaaa) pour élucider son cas d’attaque nerveuse. Eh oui, notre chère Truikipu, malgré son pseudo évocateur et provocateur est une vraie obsessionnelle du rangement. Chez elle, point de magazine négligemment posé sur la table basse, point de pull sur le dossier d’une chaise, point de mouton baroudant sous le canapé …

En parlant de moutons, revenons donc aux notres : à 16 heures, les lieux étaient investis. C’est là qu’on peut observer un phénomène assez étrange : la mutation de la femme à l’approche de l’hypothétique bonne affaire vestimentaire. Phénomène que vous observerez couramment au début des mois de Janvier et Juillet … respectivement les soldes d’hiver et d’été pour celles qui suivent.
En l’espace de 10 minutes, mon salon était tapissé de pantalons, robes, vestes, jupes, chaussures … chacune d’entre nous avions déballé nos affaires en s’improvisant vendeuse de quelques instants.

Et bien sûr, je vous laisse imaginer la dépense d’énergie consécutive à cette après midi de folie, nous avions donc prévue le ravitaillement en bonne et due forme, qui a débuté en goûter (cookies, macarons, jus de fruit) et qui assez rapidement évolué en apéro (chips, cacahuètes et rosé) et à la fin duquel, curieusement, nous nous sommes retrouvées avec un rab d’affaires trop petites ... aurions nous mangé d’avantage de calories que nous en avions brûlées ????

Pour conclure, une après-midi troc c’est quoi ?
Une façon d’échanger un truc qu’on ne met plus (voire qu’on n’a jamais mis), contre un autre truc qu’on va porter jusqu’à l’usure… ou pas.
Mais c’est aussi et surtout une manière de découvrir les copines de copines de copines, et à ce propos, je fais une spéciale dédicace à Anga, une très chouette fille qui tient un très chouette blog.


Sur ce, je file mettre mon tout nouveau trench « Comptoir des Cotonniers » kaki, que j’ai brillamment troqué contre … le même trench « Comptoir des Cotonniers » en beige.
C’est pas la classe ça ?

DWW faiseuse de bonnes affaires

mardi 21 octobre 2008

Veni, Vidi, Vici


La duchesse 1 - Souris 0 ...

lundi 20 octobre 2008

La guerre est déclarée


J’ai un nouveau compagnon …

Bon, il est arrivé de façon un peu impromptue, il est plus petit et beaucoup plus rapide que ce que j’aurais voulu …

Pour être tout à fait franche, mon compagnon, en fait c’est une compagne et pour être encore plus franche, cette compagne en fait c’est … une souris !!!

Là, j’essaye de la jouer blasée et détendue, genre « oui, j’ai une souris à la maison mais bon, c’est pas la petite bête qui va manger la grosse et bla bla bla » mais en fait, j’ai alerté la terre entière pour venir me débarrasser de ce monstre (la garde républicaine est en chemin d’ailleurs), ça fait deux jours que je ne dors plus (je suis sûre que la vicieuse attends que je sois paisiblement assoupie pour pouvoir me grignoter les pieds !) et je n’ose même plus m’approcher de la cuisine parce que je suis sûre que c’est là où elle se cache (tapie dans l’ombre, attendant la première occasion pour me sauter au visage !).

Certaines bonnes âmes essayent de me rassurer « oh ! Mais une souris c’est tout petit et tout mignon, tu sais comme Mickey ou Jerry dans Tom et Jerry !! » Ouais, ben on voit bien que c’est pas vôtre appartement qui est infesté par la vermine ! Parce que si on file la métaphore Tom et Jerry, bah moi je serais plutôt Mammy two shoes, vous savez, celle qui est juchée sur son tabouret en poussant des cris d’orfraie !

Bah voilà, moi qui ai réponse à tout, là, je sèche … Bien sûr j’ai installé des pièges (avec, sur les bons conseils du vendeur du BHV, du chocolat et des amandes … parce qu’en plus, ça mange pas n’importe quoi la vermine !) mais rien qu’à l’idée que je vais peut être la voir courir vers son festin et qu’après, éventuellement, je devrais jeter la tapette avec une souris morte dedans … j’ai les nerfs qui lâchent !

Donc, j’en appelle à vot’ bonté, m’ssieux dames … si quelqu’un pouvait faire quelque chose (me prêter un chat – arme de destruction massive par exemple …)

La duchesse

jeudi 16 octobre 2008

Méa Culpa


Un mois que je n’ai pas écrit de billet.
Honte sur moi … Il faut dire que, ces dernières semaines, ma vie ressemble à peu de chose près à la surface d’une piscine (avant que koubiak ne saute dedans).
Le calme plat … si tant est que l’on puisse parler de calme avec une mini-tornade de 2 ans, en pleine phase d’opposition-réaction-action. Oui, il semblerait que le p’tit doux soit en passe de devenir un gros dur.

Voilà un exemple de scène représentative de la tendance actuelle et de l'ambiance du foyer : le p’tit doux arrive en courant (oui, je précise, à 2 ans, p’tit doux ne sait toujours pas marcher : il ne sait que courir, c’est un phénomène assez étrange) et en criant (de même, il ne sait point parler mais uniquement vociférer) : « Ye veux un Bonbooooooooooon !!!! ». Moi, en bonne DWW qui se respecte et qui tente un semblant d’éducation, je lui dis fermement « Comment est-ce qu’on demande ? » et lui, à l’appât du gain il concède un « siteupé Mamaaan ! » (toujours en mugissant).
Je lui tend donc un bonbon, et là, je vous le donne en mille : p’tit doux le prend et le jette furieusement par terre en criant « Non !! Pas de bonbon !! ».
Je vous avoue que je ne sais qu’en penser et que je suis un brin inquiète en me projetant 15 ans plus tard, quand p’tit doux flirtera avec la majorité ….

Bon hormis mon raz de marée ambulant, il y a quand même une chose notable qui s’est passé ces dernières semaines dans ma petite vie placide : mon DW Husband s’est essayé au cinéma, et ma foi, le résultat vaut le coup d’œil, si si si.
Donc je vais faire sa petite promo : courrez, volez, que dis-je : bondissez dans les salles, voir « Le Crime est notre Affaire », c’est poilant, désopilant, charmant et encore tout plein de chouettes participes présents. DWH c’est un des principaux suspects : Raphaël, celui qui a l’air très très méchant, avec ses cheveux gominés et son regard noir … ça me fait penser qu’il faudrait que je le briffe pour gronder le p’tit doux avec la même tête, il serait sûrement plus efficace que moi…

Voilà, sur ces bonnes paroles, je m’en vais potasser assidûment mon Florence Pernoud « J’élève mon enfant », avant qu’il ne s’essaye au braquage de la Grande Récré…

DWW mère dépassée

mardi 14 octobre 2008

C'est la crise


Vous l’avez sans doute remarqué, l’inspiration fait un peu défaut en ce moment … Faut dire qu’il ne se passe pas grand-chose … J’ai donc le choix entre vous faire un billet hyper sérieux sur la crise ou vous faire un top ten et comme je trouve que ce blog est bien trop futile … j’ai choisi la crise …

Donc voilà, tout a commencé avec l’histoire des subprimes aux Etats-Unis, il y a quelques années, puis la faillite de Lehman Brothers qui a entraîné le monde entier dans une crise financière inéluctable …

Non, j’rigole !! Je laisse ça à Laurence Ferrari et à la place je vous gratifie d’un de mes désormais célèbres tops … et aujourd’hui, c’est le top ten de tout ce qui est fait exprès pour m’énerver …

1. Le vieux qui se met, tous les jours, dans ma ligne, à la piscine et qui nage trop lentement, qui fait en sorte que personne ne puisse le dépasser et qui t’insultes si jamais t’essayes… (M le Vieux, si tu me lis c’est toi et moi, demain, dernière ligne … et on verra bien qui de nous deux est le plus malin …)

2. La France entière qui pense que le parisien est snob, mal poli et pressé … si bien que, à peine arrivé à la gare / l’aéroport de n’importe quelle autre ville de France, on se mange inlassablement les mêmes réflexions qui commencent toujours par « Ah, vous les parisiens … » (Non, je ne suis pas une sale parisienne trop pressée, je te demande juste gentiment si tu veux bien te pousser, histoire que je puisse sortir de la gare avec ma valise de 10,5 tonnes !)

3. La mode, qui a décidé que cet hiver, ça serait talons de 15 cm ou rien … Il faut savoir que AUCUNE fille normalement constituée ne peut marcher avec des chaussures aussi hautes. Ou alors on a une démarche de flamand rose. Ou alors on est Vincent Mac Doom !

4. Les parents qui amènent leurs enfants dans un endroit où il va falloir faire la queue plus d’une demi heure (à tous les coups, ces chers chérubins se chamaillent, bousculent tout le monde, demandent, toutes les 30 secondes « quand est-ce qu’on arrive ? » et, le cas échéant, pleurent !)

5. Les médias qui, depuis plusieurs semaines, font leur une sur le choc boursier, la baisse du pouvoir d’achat, les faillites étatiques (à croire qu’on a finit par trouver un vaccin contre le sida et à soigner la faim dans le monde) … et nous disent qu’il faut, surtout, ne pas paniquer …

6. Les recruteurs qui ne doutent de rien … C'est-à-dire ceux qui veulent des gens diplômés, motivés et expérimentés, mais surtout pas intéressés par l’argent …

7. Les mecs (ça faisait longtemps …) qui, apparemment, attendent que maintenant ce soit nous qui draguions, appelions et payions la moitié de l’addition (j’ai comme l’impression qu’on s’est faites avoir avec cette histoire d’égalité des sexes …)

8. Le prix de l’immobilier à Paris, qui est si exorbitant que même Ikea ne peut pas se payer le luxe d’y avoir un magasin … ce qui nous oblige à prendre 1 RER et 2 bus pour atteindre cet eldorado de la déco bon marché !

9. Les impôts … (je pense que ça se passe d’explication …)

10. Les gens qui t’appellent juste pour passer le temps … Ca donne généralement : « Salut, comment ça va ? Je voulais juste prendre de tes nouvelles bla bla bla … Bon, faut que je te laisse là, le métro arrive … » Non, mais sérieusement, vous pensez vraiment qu’on s’en rend pas compte ?

La duchesse

samedi 11 octobre 2008

Week-end de glande ... hummm c'est bon!


Ahhhhhhhhhh…je l’attendais depuis si longtemps…je suis la femme la plus heureuse du monde entier…je l’aimeeeeeeeeeee !!

Mais non pas un mec, quelle idée ! Nannnnnnnn, le Week-End !! Il est là et il est à moi tout entier et ça, ça me remplit de joie!!
Parce que ce WE n’est pas une WE comme les autres. C’est un WE de grande, très grande glandouille.

Mon entourage ne comprend pas que je puisse être heureuse à cette idée de m’enfermer chez moi, sans vouloir voir personne et me contenter de me scotcher sur le canap’ avec des séries/films à mater et (toujours à portée de main) à ma droite mes clopes et à ma gauche du coca (zéro quand même…) et accessoirement de quoi bouffer, parce que bon, on croit que c’est de tout repos, mais faut de l’énergie quand même pour ce marathon de mauvaise hygiène de vie !

On fait d’abord le plein le vendredi soir parce qu’on a encore de l’énergie, ce qui comprend donc : les courses de bouffe, pharmacie (ah oui, j’ai oublié de vous dire que j’étais malade…que dis-je ? Mourante oui.), DVD, vernis (ben oui, tant qu’à rester enfermée, autant aussi se mettre du vernis, s’épiler, etc., on n’est pas des animaux, non mais !), etc.

Et ensuite, c’est LA GROSSE TEUF !!!

Règle n°1 : Se mettre en jogging ou en pyjama, en gros, certainement pas glamour mais confort.
Règle n°2 : Ne s’alimenter QUE de saloperies avant/pendant et après le/les film(s)
Règle n°3 : Mater des films où aucune réflexion n’est nécessaire, du genre Bob l’Eponge, ça c’est drôle et ça accompagne bien le pot d’Häagen Dazs d’1 litre posé sur le plaid…hummmmmmmm !!

Mais qu’entends-je ? Il va faire beau ce WE ? Et alors ? Depuis quand est-ce qu’on dans l’obligation de sortir de chez soi sous prétexte qu’il fait beau ? Hein ? J’vous l’demande ? Certainement pas moi !

Bon, après une pause de 24h entre le début du billet et la fin, je suis bien chez moi mais je suis sortie ce matin (mais quelle horreur !!) et oui, ravitaillement impossible hier soir, j’ai donc été dans l’obligation de mettre le petit doigt de pied dehors ce matin (enfin, qu’on s’entende, vers 12h30, faut pas déconner.)

A moi donc ce WE. J’aurais rien à raconter lundi matin à ma chère DWW…désolée. Promis, je reprends une vie normale cette semaine !

Truikipu

vendredi 3 octobre 2008

Slim City


Dix jours à Bordeaux !

Hé oui, même les bouchers les plus sanguinaires ont droit à un répit de temps à autres.

Je vous épargne les clichés, bordeaux et ses cannelés, le vin, le Pont de Pierre, la rue Ste Catherine, la place des quinconces et son nouveau tramway, ok, on a tous vu des cartes postales.
Non, ce qu'il y a de remarquable là-bas, c'est la sociologie vestimentaire, l'étude "lookale" (lookienne ?) que l'on peut faire dans cette ville.
Bon, vous connaissez le jeu Sim City ?Bordeaux, pourrait s'appeler SLIM CITY. Incroyable ce patelin !! Lorsque l'on se promène dans les rues, des hordes de jeunes filles en slim-bensimon vous bousculent ! Bon ok, il y a une variante notable au slim-bensimon : le slim- ballerine. Hé ouais, des rebelles bordelaises viennent jouer les trouble-fête dans ce flot uniforme.

Pour ce qui est des garçons, que nous appelleront les gonzes, pour respecter le dialecte girondin, le look est uniforme aussi hein, pas d'inquiétude, le bordelais navigue en banc, comme le poisson à Arcachon... j'y ai donc croisé des bancs entiers de jeunes godelureaux à mèche tombant sous le nez (très bon pour masquer l'acné godelurienne), à polo, Lacoste pour les classique (nous sommes à Bordeaux hein, vous suivez ?), et Fred Perry pour les branchés, voire les castagneurs. Détail important, le polo semble aller de paire avec le pull-over QUI NE DEVRA PAS ÊTRE ENFILÉ ! Non, il faut le porter sur les épaules, comme une étole de Michèle Alliot-Marie.

Exceptés les éternels babas porteurs de didgeridoo et djembé, il semble que Bordeaux soit une ville mono-mode, je suis revenu hier soir et le métro m'a donné le tournis, tous ces vêtement différents...

PS : lu dans ELLE : Cindy Crawford, la quarantaine toujours sublime, un corps toujours aussi "fit" et des cheveux merveilleusement "wavy".C'est pas beau la langue française ?

Question annexe : dans ELLE, je vois toujours le "it bag", les "it shoes" etc... c'est quoi ce "it" ??

Le butcher

mercredi 1 octobre 2008

Cheveux glossy et brillance maximum? A voir ....


Ca vous arrive souvent vous, de faire les choses sur un coup de tête ? Oui ?
Et ben moi aussi. Et pourtant, je suis la personne la plus réfléchie du monde. Si si, du monde entier, tout entier de l’univers intersidéral de la galaxie la plus gigantesque.

Mais enfin, tu viens de dire que ça t’arrivait de faire les choses sur un coup de tête ??

Et bien oui, d’où la difficulté à cerner ma personnalité incroyablement…personnelle.
Et c’est quoi ma dernière envie ? Et ben j’ai eu la soudaine envie de me teindre les cheveux.
Quelle couleur ? Ché pas
On verra bien une fois dans le rayon. C’est le genre de truc qui me prend comme une envie de pisser, on va quand même pas y réfléchir non plus. Nan mais ! Et enlever tout suspense ? Sûrement pas cher lecteur. Je veux être aussi surprise que vous (enfin nan, pas vous qui n’allez pas me voir mais les personnes qui lisent ce blog et me connaissent. Vous suivez ?).

Alors me voilà, dans le rayon des teintures. Enfin, le maxi rayon vu les différentes marques, couleurs et types de coloration existantes.
Je suis à 2 doigts de demander à la caissière du Monop’ s’il y a un personnal shopper dans le coin, parce que là, j’suis bien paumée.
Etant donné que je me doute de sa réponse, je m’abstient.

Heureusement, j’avais du temps devant moi, ayant séché mon cours de gym (pas bien !) et rien de prévu ce soir-là, j’ai pu rester 2h45 dans le rayon à lire tous les emballages et compositions de produits (merci au Monop’ de rester ouvert jusqu’à 21h30, je vous aime tous !!). Mon choix se porte donc sur un produit qui devrait faire les cheveux beaux et brillants avec de joulis reflets.

Chouette, chouette, j’ai hâte d’avoir cette belle couleur sur la tête parce qu’en ce moment, mes cheveux ont la terne attitude et j’suis pas d’accord.

Règle n°1 : éviter d’en mettre partout.
Tout commence bien, je dévisse, je mélange, serviette autour du cou, gants aux mains, prête à attaquer la chevelure.

Règle n°2 : bien étaler sur la chevelure
Je commence par les racines, comme ils disent puis sur toute la chevelure. Mais c’est fait pour les filles qui ont les cheveux au milieu du dos nan ? Parce que là, ça fait 12 fois que j’en remet partout, ça va aller !
J’en ai aussi mis sur mon bras, plein le lavabo, sur le sol, sans oublier les murs. La règle n°1 est donc loin d’être respectée alors que je ne sais absolument pas comment tout ça est arrivé. Ben oui, j’avais bien tout fait comme ils ont dit…pffff…et qui c’est qui va nettoyer maintenant ?? La prochaine fois, je bâche la salle de bain comme quand j’avais repeint les murs. C’est trop dangereux la coloration.

Après la douche…surprise !! Ouaouhhhhhhhhhhhhh…pour que ce soit encore plus beau, j’ai acheté un sérum spécial cheveux brillants. Je vais briller de 1000 feux, la classe !
J’étale le produit magique sur mes nouveaux cheveux soyeux, je sèche et…arghhhhhhhhhhhhh…je hurle, je pleure, je me prépare à me trancher les veines mais ça ferait trop de peine à ma maman.
Après donc une coloration + un sérum spécial chevelure à faire pâlir toute nana normalement constituée, le tout qui m’a coûté un bras, j’me retrouve avec une couleur plutôt jolie mais ils sont où ces putains de reflets et cette super brillance ??

Y’en a marre de se faire avoir avec tous ces produits. Chaque fois c’est pareil. On achète un nouveau produit, on le met une fois, en fait il est nul et il reste au placard.
Je pense que les placards de TOUTES les nanas sont pleins de ces produits à peine entamés, qui ont coûté bien cher et qu’il est impossible à revendre sur ebay.
Putain de marketing de merde ! Je vous déteste !!!

Truikipu

lundi 22 septembre 2008

Et côté coeur, ça se passe comment ?



Je suis célibataire. Jusqu’ici, rien d’anormal si l’on se fie à mon entourage dont certaines de mes coblogueuses (avis aux amateurs, laissez vos cv + lettres de motivation en commentaire !!)… En effet, cet état à l’air de toucher à peu près la moitié de la gent féminine parisienne de mon âge …

Oui mais voilà, on dirait bien que le reste du monde n’est pas très au fait de la réalité du marché, si l’on en croit le nombre de « et côté cœur, comment ça va ?!! » que l’on entend ! Et, bien souvent, ceci n’est que le prélude à une avalanche de questions / réflexions qui donnent généralement ceci : « Je ne suis pas prête d’être grand-mère si j’attends après toi … » (mais oui Maman, c’est entièrement de ma faute, mea maxima culpa !!), « A ton âge, j’étais déjà marié » (ouais, et pour Noël, t’avais droit qu’à une orange bla bla bla …), « mais faut sortir ! » (ah ouais ? mais je pensais que le prince charmant sonnerait à ma porte moi !) et le désormais culte « t’as essayé Internet ? » !! (ouais, c’est vrai, à presque 30 ans, il est grand temps de laisser tomber le romantisme et la spontanéité …)

Pourtant, on aurait tendance à penser qu’en 2008, les célibataires femelles de 30 ans (ou presque) et plus n’étaient plus des vieilles filles pestiférées, tout juste bonnes à rentrer au couvent !! Bah des fois on se demande …

Je tenais donc à rétablir la vérité sur quelques faits …

Oui, nous sommes célibataires mais non, nous ne sommes pas désespérées … C’est pourquoi, non, nous ne voulons pas rencontrer le cousin du beau-frère de machin chose, 38 ans, qui vit toujours chez ses parents et qui est accro à sa playstation (et, non, ça ne veut pas dire qu’après on a pas le droit de se plaindre !!)

Oui, on a dépassé 25 ans mais non, notre horloge biologique ne s’affole pas (merci pour elle !) et donc on est pas obligées non plus de sauter sur n’importe quel mâle fertile (on attendra une bonne dizaine d’années pour ça !!)

Non, c’est pas parce qu’on cherche un mec bien, gentil, pas totalement abruti et pas marié qu’on est trop difficiles …

Enfin, non, on ne voit pas pourquoi on s’astreindrait à un marathon pour perdre nos 2,5 kilos en trop, parce que nous, on se fiche de leurs poignées d’amour / front dégarni / joues mal rasées (rayez la mention inutile !)

Et pour le mot de la fin, je ne résiste pas à citer une philosophe archi connue d’outre Manche, j’ai nommé Bridget Jones : « Est-ce qu’on leur demande, nous, à tous ces couples mariés, s’ils font toujours l’amour après sept ans de mariage ?!! »


La duchesse

jeudi 18 septembre 2008

Le froid m'a tuer


Bon…l’inspiration me manque ces derniers jours les amis mais je suis de corvée de billet aujourd’hui, sinon je suis une femme morte et j’aime pas être morte, enfin je présume.

Je tiens déjà à dire que la fille la plus classe du monde (cf La Classe Américaine), c’est moi. Mais pourquoi me direz-vous (faites pas comme si vous ne vous le demandez pas hein) ?
Et bien parce que mon foulard nouvellement acheté est assorti à…(roulements de tambours)…mon téléphone portable !! Pas trop la classe intersidérale ? Nan ? Bon…

Mais enfin Truikipu, on est encore en été et tu portes un foulard ?
Ouep, j’me disais la même chose jusqu’à ce que je ressorte les bottes et les manteaux (pas encore en laine mais ça va pas tarder vu comment j’me pèle les miches!).
Et bien parlons-en de l’été ! On est encore supposé avoir 3 jours d’été (calendrièrement parlant). Mais depuis quand 15°C est considéré comme une température estivale ?

Alors oui, j’avoue que j’avais envie que l’automne arrive mais j’me souvenais plus que j’aimais pas avoir froid. Et encore moins chez moi, en pose moulage dans le canap’, avec obligation de recouvrir mon corps encore bronzé d’un PLAID, non mais on aura tout vu, un PLAID en septembre!
Moi j’vous dis, si y’a pas d’été indien, je…je…je prends un chien pour me tenir compagnie pendant ces longues soirées d’hiver et je le laisse au premier rayon de soleil sur le bord de l’autoroute!
Alors j’espère bien que toi, lecteur, aura suffisamment de cœur pour faire en sorte que l’été revienne quelques semaines au risque d’avoir un animal crevé sur le bord de la route et une mauvaise conscience qui te pourrira la vie jusqu’à la fin de ton existence!

Et puis tout ça, ça veut dire quoi ? Hein ? Et ben ça veut dire qu’on est dans l’obligation de s’acheter des fringues contre le froid.
Et comment on fait avec la baisse du pouvoir d’achat ? On en achète moins ? Que nenni !! On en achète tout plein, chez Ach & Eme de préférence parce qu’avec la crise et blablabla, on est fauché comme les blés, puis on y réfléchit, et enfin on en rend les trois quart le lendemain.
Avec un peu de malchance, vous tombez sur une vendeuse qui vous dit « Vous ne me croirez jamais mais on est le seul magasin Ach & Eme à ne pas reprendre les articles qu’il ne vend pas ». Ouais, en effet, j’te crois pas connasse alors tu vas les reprendre mes articles et fissa sinon je porte plainte pour publicité mensongère !!
Parce qu’ils sont bien mignons à penser nous faciliter la vie avec leur : « Ne faites pas la queue en cabine. Si l’article acheté ne vous convient pas, vous pouvez le rendre avec le ticket de caisse sous 30 jours dans tout magasin Ach & Eme», mais nous, ça nous fait plus chier qu’autre chose, on a une vie en dehors d’Ach & Eme.

Non chuis pas énnervée, j’ai juste oublié de prendre mes cachetons, c’est bon quoi!!
Je…glup glup glup…ahhhhhhhhh...me sens mieux…trop zen…

Si tu as toi aussi besoin d’évacuer, fais le en laissant un com’, j’essaierai de t’aider mon ami.

Truikipu

mardi 16 septembre 2008

Moi, j'ai la main verte ...

Moi, j'ai la main verte ...

... Oui, même que chez moi, ça ressemble un peu à la forêt tropicale d’Amazonie. Ca foisonne de partout, les bourgeons sont trop vite relayés par de somptueuses fleures exotiques, et je n’ai de cesse d’écouter les précieux conseils de Michel le jardinier …

… ça c'est dans mes fantasmes les plus fous …
Mais la vérités est toute autre : la nature s’est liguée contre moi.

Il y a deux ans par exemple, j’ai acheté un olivier, un bel olivier bien touffu, avec plein de petites olives. J’en étais très fière, je l’ai (presque) bichonnée … jusqu’à ce qu’il perde la moitié de ses feuilles et que ses petites olives prennent la poudre d’escampette. Au bout de deux semaines seulement. Heureusement, DW Husband a pris le relais et Monsieur Olivier (solidarité masculine à la con) est reparti comme en l’an quarante.

Du coup, l’année dernière, je me suis mise en quête d’une plante facile d’entretien. Une plante grasse. Très grasse même, limite cactus. Ca s’appelle un Aloé Véra (oui oui, ce qu’on met dans la Tahïti douche pour avoir la peau soyeuse), et c’est super chiadé comme plante. Ca ressemble à un palmier sans tronc, avec des feuilles très épaisses et serties de petites épines (vous noterez l’art de la description de la plante, qui montre quand même une grande connaissance du milieu organique) … en fait ça n’a pas grand chose d’un palmier.

Bref, quand le vendeur me dit de l’arroser une seule fois par mois, je l’ai adoptée sans sourciller (… mais non, pas le vendeur, faut suivre un peu).
J’ai choisi comme date d’arrosage le 29 du mois, à savoir le jour de la paye. Comme ça je trinque avec mon cactus pour fêter ça : hop, une bonne rasade d’eau et au mois prochain!

Mais au bout de quelques mois (semaines), je voyais bien que les grosses feuilles de mon Aloé Véra (qui en période de Byzance pointent fièrement vers le ciel) semblaient vouloir appliquer la loi de la gravitation universelle …

Si bien que, en pleine soirée-plateau-repas-épisodes-de-DrHouse-à-satiété, DWH et moi sommes brutalement interrompus par un grand fracas : toutes les feuilles de l’Aloé Véra ont passé l’arme à gauche en même temps. Heure du décès : 23heures49.
Je la soupçonne d’avoir mis fin à ses jours la garce, tout ça pour entretenir ma mauvaise réputation auprès de ses copines les herbacées …

Voilà, donc en fait, ma main, à défaut d’être verte, c’est plutôt vers le rouge-jaune-orangé qu’elle tire, comme les feuilles d’automne … celles qui tombent.
Et chez moi c’est plus proche du désert de l’Arizona que de la jungle équatoriale.

… m’en fou, chez Truffaut, ils ont des plantes en plastiques qui ne pensent pas qu’à m’humilier, elles.

DWW

lundi 15 septembre 2008

Les feux de la passion à Saint Tropez


Je suis, depuis quelques jours, à la maison … N’y voyez aucune vengeance adressée à tous ces gentils vacanciers qui viennent de rentrer, ceci n’est qu’un préambule, pour vous dire que j’ai donc la joie (indicible) de pouvoir regarder tous les programmes destinés à la ménagère (que je ne suis pas – ou alors une piètre qui fait ni les courses, ni le ménage !) de moins de 50 ans.

C’est à se demander s’ils cherchent à nous achever …Parce que, dans un premier temps, ça donne plutôt envie d’en finir ! Imaginez le tableau : on commence la journée avec 2 – 3 heures de téléshopping, puis on enchaîne avec le jité de Jean-Pierre Pernault et on devient incollable sur la fabrication de la rosette de Lyon et après c’est parti pour la farandole des séries : Les feux de l’amour, Derrick, Beverly Hills et j’en passe …

Oui, dans un premier temps donc, ça donne plutôt envie d’avaler plusieurs bonnes rasades de n’importe quoi (whisky, vodka, eau de javel ?) pour voir si après on trouve qu’attention à la marche, finalement, c’est drôle …

Mais voilà, ce qu’on ne sait pas, à ce moment, c’est que l’addiction guette (la vicieuse) et que quelques semaines à ce tarif et on préfèrera se couper un bras que de ne pas savoir si Brian va enfin sortir du coma ou si Nicolas pardonnera à Hélène de l’avoir trompé avec José parce qu’elle était sous l’emprise de la drogue, prise à l’insu de son plein gré* !

Bon aller, c’est pas tout mais il faut que je vous laisse, Marc et Sophie commence dans 5 minutes !


La duchesse

*Un procédé littéraire nommé « pure affabulation » a été utilisé dans ce billet afin d’éveiller l’intérêt … Sauras-tu le retrouver ?

jeudi 11 septembre 2008

Le fabuleux destin de ...


J’ai souvent l’impression que les gens sont divisés en deux catégories (et là, vous ne pouvez vous empêcher d’admirer l’entrée en matière, façon introspection hautement métaphysique …) …
Deux catégories, disais-je : d’un côté les cyniques et de l’autre les optimistes à la Amélie Poulain style !

Et là, vous me dîtes « elle passe son temps à râler sur la pluie, les magasins bondés pendant les soldes et les mômes qui hurlent dans le bus … Elle fait partie de la première catégorie ! »

Et bien, que nenni ! Je m’en vais même vous livrer en exclu mondiale, la liste des choses qui déchirent leur race, (Haaaannn ! comment elle se lâche la duchesse !) mais, pas d’inquiétudes, cela n’implique pas de faire des ricochets ni de faire faire le tour du monde à un nain de jardin …

- Aller boire une bière entre copines (et oui, nous les filles cool, pleines d’esprit / d’humour et sûres de notre féminité – n’en jetez plus – on ne rechigne jamais devant un demi !) et critiquer tout ce qui nous passe par le tête (je sais, c’est hyper cliché bla bla bla …), à savoir, les passants, les absents, l’œil de Moscou du bureau et Duboss, son fidèle compagnon !

- Toujours avec les copines, faire la liste de tout ce qu’on achètera quand on aura (enfin) gagné à l’euromillion et même se mettre d’accord sur la déco de la maison de vacances gigantesque qu’on achètera et sur qui baby-sittera les enfants quand on passera l’après midi au spa …

- Aller au ciné le dimanche soir (ça n’a l’air de rien mais ça implique qu’il faut réussir à se traîner sous la douche puis dans le métro / sur un vélo après une soirée qui se révèle, la plupart du temps, hautement alcoolisée …)

- Réussir à faire tout ce qu’on a dit qu’on ferait pendant le week-end, et ce même si ça veut dire faire les courses et la lessive (on en retire une fierté digne d’un prix Nobel, j’vous jure !!)

A Cette liste révolutionnaire, s’ajoute tous les trucs évidents qu’on n’a pas besoin de mentionner (mais puisque vous insistez … avoir le métro tout de suite, sans avoir besoin de courir, avoir (encore) du café le matin quand on arrive (tardivement) au bureau, gagner un euro au Banco et déjouer ainsi les affres du système …)

La duchesse

mercredi 10 septembre 2008

Le retour de la Truikipu


Et voilà, c’est fini…jusqu’à quand ? Je ne sais pas encore mais en tout cas, ce ne sera pas le même type de vacances, ça c’est sûr !
Qu’on s’entende. C’est pas que j’aime pas les vacances, loin de là mais j’aime pas les vacanciers.
Il faut parler, parler, parler au risque de passer pour quelqu’un d’asocial. Et bien moi, je m’en tape, je suis asocial et alors ?? J’aime bien les gens quand c’est moi qui décide de leur parler et non l’inverse.

Comment ça j’ai mal choisi ma destination ? Le Club Med. Mais c’est pas moi qui ai choisi, c’est pas de ma faute. Repère de glandus pré-pubères en manque de sexe qui attendant les vacances, le maillot de bain et le bronzage pour sortir de leur carapace et faire du sexe pendant 1 semaine pour l’année (c’est un peu comme la synthèse de vitamine D, une exposition au soleil et on stocke pour 1 mois. Je sais, une telle culture est impressionnante.)

Moi, ce que j’aime, c’est l’aventure, les grands espaces, les voyages non organisés. Les vacances quoi. Pas faisant partie d’un troupeau qui va manger avec tout le monde, qui fait tout comme tout le monde pendant 1 semaine complète.
Que je m’explique. Je comprends bien que ça plaise à certains de ne rien faire du tout pendant leur séjour mais moi, ça me rend malade, j’en ai des coups de soleil et des irruptions de boutons. Et je peux vous dire que ça ne plait pas au mâle en rut un physique pareil (comprends pas mais bon).

Ceci-dit (ou cela-dit, ché plus, je demanderais à DWW), revenir bronzée alors que les juillettistes (voire les aoûtiens) ont perdu leurs couleurs, c’est un grand kif ! Et je suis comme DWW, revenir à la maison, retrouver ses copines et son train-train, et ben moi j’adore. Tout comme défaire sa valise et tout mettre dans la machine à laver. Autant je déteste faire ma valise, ça me stress tellement que les ¾ du temps je finis en pleurs (c’est véridique, je ne sais pas s’il y a eu des études là dessus mais c’est très bizarre), autant la défaire c’est l’orgasme assuré!

Pour résumer, ça a été Sea, Sex & Sun & Alcohol & Mosquito bites & Dancing & Sport alors bon, c’est sûr, j’aurais jamais pu avoir tout ça à Paris.
Ca vaut quand même le coup de partir. C’est quand les prochaines ??

Truikipu

jeudi 4 septembre 2008

Les vacances II, Le retour


Ca y est, c’est fini.

A l’année prochaine le sable fin, les rouleaux de l’Atlantique, le rosé frais à l’apéro (entre 11h et 23h), les bulots mayo, les chichis, les chouchous, le farniente au bord de l’eau ... tout en fliquant le p’tit doux 24h/24 (je tire ma capeline à la nounou qui fait ça toute l’année …) , les coups de soleil, les méduses, le sel qui gratte le dos, le sable jusque dans le lit, la marée qu’est basse quand on envie de se baigner et qui remonte dès qu’on ne veut plus …
OUF !

Bon, attention, je ne voudrais pas donner l’image d’une fille exigeante et jamais contente, alors je vais tacher de rester objective : c’était de chouettes vacances, dans une belle maison au bord de l’eau, il a fait 30 000 ° à l’ombre (désolée ma duchesse), il y avait tout plein de gens sympathiques… dont tout plein de ch’tiots trop mignons … 5 en tout … il y en avait toujours un pour pleurer, un deuxième pour voler le jouet du troisième, un quatrième pour lancer du sable dans les yeux du cinquième et le cinquième qui se vengeait sur le premier qui du coup pleurait de plus belle.

Mais à part ça, c’était vraiment top ! … surtout quand tous les monstres ... heu, les ch’tiots étaient dans les bras de morphée. A savoir pas avant 22 heures. Et à 23 heures 30 c’était le premier qui faisait un cauchemar. Et qui du coup réveillait le deuxième . Le deuxième qui était persuadé que c’était le matin et se mettait en quête de réveiller 3, 4 et 5.

Alors voilà, n’est pas Desperate Working Wife qui veut. Moi les vacances, j’aime bien, mais avec parcimonie. Mon oxygène à moi, c’est Paris, courir (ou plutôt veliber) entre le boulot, la nounou, les sorties avec les copines et même mon cher psy. Et les soirées à ingurgiter des épisodes de Dr House, 24 heures, et autres Lost avec mon DWH.

Donc me revoilà, fidèle au poste, devant mon cher et tendre PC, avec ma chère Duchesse en face, qui me raconte à quel point elle est pressée d’en finir avec cet été pourri, qu’elle a hâte que ce soit Noël pour faire un sapin et mettre sa toute nouvelle chapka…
Et la cruelle absence de ma chère Truikipu, qui n’a rien trouvé de mieux à faire que de partir la veille de mon retour, pour une semaine en Tunisie. Je suis de tout cœur avec toi ma cochonne : ne t’inquiète pas, ça va aller, ça va vite passer.

DWW qui aime la rentrée

mardi 2 septembre 2008

Oh les filles, oh les filles


Tout d’abord, je tenais à dédier ce billet à tous ceux qui rentrent de vacances, et pour qui c’est dur de se lever, prendre le métro / vélib’ / voiture pour aller travailler … C’EST BIEN FAIT !!

… Voilà, c’est dit …

Trèves de plaisanteries … mon sujet du jour est de la plus haute importance puisque je m’apprête à lever le voile sur un des plus grand mystères de l’histoire, voire de l’humanité … la Femme !

Et oui, accrochez-vous à vos écrans, vous n’allez pas en revenir.

Idée reçue n°1 : « Les femmes sont compliquées »

FAUX !

Non, on n’est pas compliquées, c’est juste que vous ne vous simplifiez pas la vie à essayer de lire entre les lignes et à chercher des sous-entendus là où il n’y en a pas.
Sachez donc que pour la plus grand majorité d’entre nous (selon une étude très sérieuse menée par moi-même sur 6 de mes collègues …), quand on dit oui, c’est oui et quand on dit non, c’est a priori non.

Bon, là j’en entend protester. Il est vrai qu’il serait bon de nuancer ces propos, à savoir quand on dit « je sais pas, c’est comme tu veux », entendez « fait le bon choix, c’est à dire ce que j’ai dit ! »


Idée reçue n°2 : Les femmes supportent mal la vérité

FAUX … mais parfois VRAI …

Je m’explique …
Quand on vous demande quelque chose, par exemple « t’étais où hier soir ? », on aime autant qu’on nous réponde franchement, histoire qu’on en finisse.
En revanche, dès que ça concerne notre anatomie, autant vous être honnête, on préfère se voiler la face !

Un petit conseil donc … à la question « est-ce que tu me trouves grosse ? » répondez un NON franc et direct. Si on essaye de vous piéger avec un « mais quand on s’est rencontré, je faisais 3 kilos de moins », campez fermement sur vos positions …

Attention, ceci n’est valable que si vous ne réfléchissez pas avant de répondre … pas même un quart de seconde (auquel cas vous avez droit au fameux « t’as besoin de réfléchir ?! T’as qu’à dire que tu me trouves énorme pendant que tu y es … »)

Attention bis : tous les petits malins qui ont déjà répondu « mais ma chérie, je t’aime comme tu es » savent déjà que c’est une erreur fatale (parce que nous on entend « oui tu es énorme ma chérie mais c’est pas grave, je préfère les grosses ») et qu’il vaut mieux ne pas s’y risquer.

Aller, je vous laisse digérer le morceau, avant d’en remettre une couche dans mon prochain billet …
La Duchesse

jeudi 28 août 2008

Sea, Sex and Sun


Et voilà ... c'est bientôt mon tour ... à moi les vacances !!

Ouais, bon, on s'emballe pas encore parce que non seulement il me reste 2-3 jours à Paris mais en plus, fatigue + temps pourri = humeur de chien (oui, de chienne, haha, qu'est-ce qu'on rigole.)

Mais les vacances, au fond du fond, c'est quoi ? Je vous le demande !!

Et bien, je vais vous le dire moi, c'est un repos bien mérité après ce dur labeur qu'est le reste de l'année. On se retrouve face à soi-même, peut-être face à la mer, les cheveux au vent, à se poser toutes sortes de questions métaphysiques (où allons-nous ? qui sommes-nous ? pourquoi sommes-nous là ? et j'en passe). C'est un moment de paix et d'amour avec la nature et nos congénères.

Ou pas.

En tout cas, je ne me le souhaite pas ou alors je m'auto fait rôtir en méchoui (ouais et ben pour une fois, le méchoui se fera avec un cochon, c'ke vous êtes terre à terre !).

J'en ai BESOIN parce que je suis hyper crevée, le genre crevée qu'arrive même plus à soulever la paupière quand le réveil sonne, qui trouve que le soleil se lève tôt ces temps-ci (comment ça il est déjà 8h30 ??) et que les vélibistes partent hyper tôt ces temps-ci (ou alors ils sont juste rentrés de vacances bien reposés et prêts à être au taf à 8h, ces cons).

Bref ... les vacances c'est bien, surtout quand tu pars pas avec les juillettistes ou les aoûtiens mais avec les septembristes, ce qui t'assure des vacances avec moins de mômes voire pas du tout, moins de familles voire pas du tout et plus de jeunes mâles (ou pas du tout ?).

J'vous raconterai (ou pas).

Truikipu

mardi 19 août 2008

Paris est morte ... vive Paris


Je m’y voyais déjà, les terrasses désertées, le métro vidé, le cinéma en plein air …
Je leur disais même, à tous ces aoûtiens, de mon plus bel air de snobinarde parisienne : « Enfin, si c’est pour me battre pour 30 cm2 de plage, avec tous les mômes qui hurlent qu’ils veulent des beignets et qui vous secouent leur serviette pleine de sable dessus, franchement … c’est pas la peine ! »
Ouais, à moi les cocas light / citron en terrasse, les pique-niques sur le canal, la peau diaphane (qui revient à la mode !) et à eux le coca light éventé et chaud à 15 000 $ sur la Côte, les sandwichs au sable et les mélanomes …

Enfin bref, je faisais ma maligne, comme d’habitude …

Oui mais voilà, une fois n’est pas coutume, j’avais pas pensé à tout … Parce que, mis à part le fait que tout le monde soit en vacances (sauf Truikipu ici présente que j’entends déjà monter sur ses grands chevaux, de toute sa grâce naturelle …), il semblerait qu’on soit rentré dans une nouvelle ère glacière (ah ma bonne dame, de mon temps c’était pas comme ça !). Alors, je sais bien qu’on vous a déjà servi ce discours au moins 5 fois aujourd’hui, voire plusieurs dizaines de fois depuis le début de la semaine (et on est que mardi …) mais, d’un autre côté, je m’en fiche … ceci est mon espace d’expression et de râlerie ! Reprenons. Franchement, en terrasse en ce moment, j’ai plutôt envie de demander un chocolat et qu’on monte le chauffage, alors pour l’esprit vacances sur le bitume – les doigts de pied en éventail, on repassera …

Voilà pour mes états d’âme, qui, en raison de mon humeur de chien, ont très légèrement déformé la réalité … mais je vous préviens, la prochaine fois que j’entends Sébastien Folin nous dire que « les températures sont très légèrement en dessous des normales de saison sauf pour le bassin méditerranéen qui profitera de 30 000 ° à l’ombre » … je ne réponds plus de rien !

La Duchesse

lundi 11 août 2008

Arghhhhhhhh...mes cheveux!!!

Pour avoir été me faire couper les tifs avec la Duchesse et en être ressortie avec l’idée subite de vouloir me jeter sous les roues d’un ramasse-crotte, je pense pouvoir développer cette expérience pour la moins débilos de se faire une joulie tête sur un coup de tête.

J’avais les cheveux longs…certes toujours attachés (ou presque) mais jamais eu aussi longs depuis mes 14 ans alors j’y tenais quand même un peu.

Après des années de recherche de mon moi-même profond, c’est à dire après être passée par environ un milliard de coupes, j’avais jeté l’éponge et laissé pousser ma tignasse jusqu’à ce que mort s’ensuive.

A savoir, la Duchesse, c’est une fille qui étudie tout, si ses chaussures sont assorties avec ses boucles d’oreille, si son jean lui fait un gros cul, son t-shirt des gros seins, etc., et pas que pour elle. Son kiffe ultime est de relooker les gens, les coiffer, maquiller et blablabla. Des trucs de fille quoi.

Moi, c’est pas mon truc. Le maquillage, je comprends pas. Savoir quelle coupe m’irait ou pas, c’est la même. Alors la voilà, excitée comme une puce « ah wééé, mais je sais trop c’qui t’irait…c’est un carré plongeant mais pas trop, avec les cheveux coiffés comme çi-comme ça … ».

Alors un soir, elle se tourne vers moi et me lance un « et si on allait chez le coiffeur ce soir ? ». Moi, pas préparée psychologiquement à changer de tête, avec mes épis de merde, mes cheveux trop fins et trop rares et qui ondulent avec 0,0000001% d’humidité dans l’air, j’ai les mégasses boulasses.

Mais téméraire, j’accepte sa proposition.

Et là, tout a commencé…tout comme la Duchesse l’a dit, un vrai calvaire.

Tout a commencé avec le shampoing où la coiffeuse a confondu ma tête avec une moquette tâchée qu’on frotte en espérant les faire partir. Puis est venue l’heure fatidique de la coupe et là attention ! Mais qui a mis des ciseaux entre les mains de cette grosse cruche ? Bon, imaginez le résultat : un carré trop court et en escaliers, comprendre, pas de la même longueur partout. Sauf que si j’avais voulu une coupe de merde très graphique , j’aurais été chez Tony & Guaï, espèce de grosse conne !!

Bref, cette histoire m’a coûté un bras, j’ai été dans l’obligation d’aller me bourrer la gueule ensuite, histoire d’oublier ma nouvelle gueule de pré-ado. Le barman a été à 2 doigts de me demander ma carte d’identité alors que je frôle dangereusement la trentaine.

On ne m’y prendra plus. C’est fini. Plus jamais ça. Mais ça me dit quelque chose, je crois bien que je me suis déjà dit ça à 17 ans quand je suis ressortie de chez le coiffeur avec une coupe limite afro tellement y’avait du volume.

Rendez-vous vers 38 ans, voir quelle connerie j’ai encore fait avec mes cheveux...à moins que j’ai enfin trouvé mon moi profond et que ces conneries d’ados cessent.

C’est pas gagné.

Truikipu

vendredi 8 août 2008

So far ago San Francisco


J’ai peur de l’avion. Mais je fais un métier qui m’amène à beaucoup voyager et j’adore ça. Aujourd’hui je m’envole pour San Francisco, Californie, je suis comme une folle !

Mais je vous en parlerai mieux une fois sur place. Je vais mettre ma peur de côté pour vous parler de ma deuxième angoisse dans la vie : l’ennui. J’ai tout le temps peur de m’ennuyer, c’est pour ça que je ne fais jamais une seule chose à la fois. Je fume en téléphonant, je joue à bubble shooter en regardant la télé, je n’attend jamais sans rien faire, au pire des cas je joue à tetris sur mon téléphone. J’en arrive à vous parler de ça car cette fois-ci je voyage seule.

Aparté … Là, je vous écrit en direct de l’avion, à l’heure actuelle je dois être au dessus de l’atlantique. Attendez un peu, je peux le voir maintenant grâce à mon petit écran. C’est dingue cette évolution, je me souviens de ces avions avec la télé sortant du plafond. On apercevait à peine les couleurs. Bref, maintenant je peux jouer, voir des films avec la VOD, écouter de la musique et envoyer des mails ou des sms de l’au-delà... Je survole donc … le Canada !!! Incroyable si je m’attendais à ça !

J’ai parcouru 2928 milles ( aucune idée de la conversion à faire), il fait – 45 °F (idem) et la vitesse au sol est de 500 MPH ( heu …quoi ?). Bref tous ces détails ne peuvent pas laisser court à mon imagination puisque tellement réels.

Fin de l’apparté.

C’est assez particulier de voyager seule comme ça pour une longue distance. C’est-à-dire que tu es confrontée à toi même 15 heures de suite, ce qui est très rare dans une vie au quotidien à moins de s’enfermer chez soi suite à une déception sentimentale. Ainsi, pendant tout ce temps, tu trouves des trucs à faire. Perso, j’ai emmené un livre, 4 dvd que j’ai déjà vu 20 fois, des séries gravées, mon ordi, mon ipod, j’ai acheté des magasines au Relais et aussi un sudoku que j’arriverai peut être à résoudre en 15 heures je crois ….

Je suis chargée, super chargée et en plus je viens de me réveiller …et mon petit écran m’indique une durée restante à parcourir de : 1h46. Pile le temps d’un film … si j’avais su …

SK

jeudi 7 août 2008

Les 5 commandements ... capillaires


Vous ne vous êtes jamais dit que les coiffeurs devraient avoir une certaine déontologie, voire prêter un serment, genre Hypocrate ? Ca nous éviterait d’assister au revival de la coupe mulet par exemple …

Truikipu et moi-même avons récemment fait l’expérience d’une coupe effectuée par un coiffeur sans aucune déontologie capillaire … ce qui nous a permis de mettre au point ce petit guide cheveuesque :

Règle numéro 1 : Dans un salon avec des photos de Steph de Monac’ en déco tu ne rentreras point.

Règle numéro 2 : Par une coiffeuse à la coupe « déstructurée » sur cheveux rouges tu ne te feras point coiffer.

Règle numéro 3 : A la question « Ouais, en fait vous voulez une coupe à peu près dans mon genre » (cf règle numéro 2), tu répondras par un non ferme et définitif.

Règle numéro 4 : Sur un coup de tête, chez le coiffeur, tu n’iras point.

Règle numéro 5 : A la mode frange hyper courte / cheveux effilés / coupe plongeante et grosses mèches blondes, même sur insistance de ladite coiffeuse, tu ne cèderas point.

Voilà, c’en est fini de mon billet strictement poulailler … je vous laisse vous délecter de cet exemple de grande philosophie fillesque …

La duchesse

mardi 5 août 2008

Wanna play poker?


Le poker…ahhhh, ce jeu de cartes qui rend tous les hommes (et les femmes maintenant, c’est un monde !) monomaniaques (bon, avec le foot, ça fait d’eux des bimaniaques) ! C’est devenu LE jeu auquel jouer sinon, vous êtes hors course.
« Un jeu ?? Mais ça va pas nan Truikipu, c’est bien plus que ça…c’est un art de vivre ! » me diront certains.

Moi, les jeux d’argent, c’est pas mon truc, surement parce que je sais d’emblée que je vais y perdre ma chemise, donc j’ai pas envie de prendre de risque.
Toujours est-il que je devais bien essayer pour me mêler à la population, de peur qu’on me jette des cailloux.

Alors nous voilà avec la Duchesse, néophyte comme moi, à se laisser entraîner dans cette grande secte du poker avec comme partenaires DWW et notre professeur DWH.
DWW, elle, connaît déjà les règles et se la pète bien en employant les termes techniques (oui techniques parce que moi tout ce que je sais, c’est qu’on a entre les mains des « cartes » et qu’on va jouer avec des « jetons » (qui représentent du vrai argent, je précise), sur une « table ») et DWH est un joueur expérimenté.

Notre DWH favori avait tout bien préparé avec des fiches, enseignement des règles la veille, histoire qu’on assimile bien tout pendant la nuit.
Enfin bon, il savait déjà qu’il allait nous dépouiller de tous nos centimes le malin !

Un poker entre mecs c’est pizzas, bières et concentration.
Un poker entre filles c’est salades, tartes, gâteaux, ce qui veut dire assiettes, fourchettes, etc.
Et là on entend DWH dire à DWW : « Chérie, c’est pour quoi les assiettes ? »
A quoi elle répond : « Ben, c’est pour les salades mon amour »
C’est là qu’on a failli le perdre…
Heureusement qu’on avait une centaine de bières pour vite lui faire oublier tout ça.
La concentration, c’était autre chose mais on a quand même compris les règles (promis DWH, on a tout bien écouté) et malgré ça, on a quand même perdu (forcément, DWW étant mariée, elle risquait pas grand-chose, DWH étant là pour sauver l’honneur de la famille et faire en sorte qu’ils ne perdent pas leur appart). Parce que les règles c’est bien mignon mais si t’es pas un peu vicieux, t’es mort, ce qui explique ma mort prématurée (oui, je suis une femme bien).

Du coup, DWW a fini très alcoolisée. Quand elle vous dit « meuh nannn, j’m’allonge que 2 minutes, le temps que vous distribuiez les carteuhhhhhh », ça veut dire que c’est la fin, fin de la soirée, fin de DWW et qu’on n’a même plus le temps de regagner ce qu’on a perdu…

Je pense à un complot…

Truikipu

jeudi 31 juillet 2008

Tout tout tout, vous saurez tout sur DWW


Ahhhh !! A mon tour de vous dévoiler les secrets les plus inavoués d'une de mes coblogueuse ...

J'ai gentiment attendu qu'elles se lancent pour voir à quel point ça balançait et là, qu'est ce que je vois ? Les vannes ont été largement ouvertes donc, je n'ai pas le choix, ça va saigner ... Niarc niarc (rire sardonnique)

D'après ses billets, vous vous imaginez sans doute une espèce d'hyperactive qui jongle entre un boulot qui la fait se lever à une heure indécente, un p'tit doux tout petit et tout doux mais très légèrement insomniaque et le tout sur un Vélib' ?

C'est ce qu'elle veut bien vous faire croire ...

Bon, je ne m'appesentirais pas sur le travail, au cas où Duboss tomberait par inadvertance sur le blog (et si c'était le cas, on bosse hyper dur, on arrive jamais en retard et on écrit TOUS nos billets pendant l'heure du dèj ...) mais parlons des moyens de locomotion ... parce que DWW est atteinte d'un syndrôme hyper étrange (que même Dr House y sait pas ce que c'est), elle est capable de faire le tour de Paris en vélo sans les mains et les yeux fermés mais elle est dans l'incapacité motrice de marcher ...

Ca donne des scènes du genre « Et si on allait chez ache et ème ? C'est juste à dix minutes à pied ! » et elle « 10 MINUTES ? !! mais ça va pas ? » Ouais, je sais, c'est hyper étrange ... (si quelqu'un pouvait en toucher deux mots au Dr Ross et lui dire de m'appeler ...)

Elle a un sens de la contradiction supra développé (sûrement pour compenser le fait qu'elle ne sache pas marcher ...). Si on dit, au cours d'une conversation anodine « les tomates sont rouges » (ce qu'on dit hyper souvent) et bien elle répondra « Oui, enfin t'as raison, enfin en partie parce qu'en fait ça dépend de la variété, et puis on peut pas vraiment dire qu'elles sont rouges ... non plutôt écarlates et bla bla bla bla ... » (note pour Duboss – ce genre de conversation ne se passe qu'en DEHORS de nos heures de travail bien sûr ...)

ATTENTION !! internaute, accroche-toi, on arrive à la minute sexy !!

DWW a un autre problème, et pas des moindres ... Elle croit que parce qu'on est fine et élancée (ahhhhhh !! (jalousie)), on peut ne s'habiller qu'avec des fringues transparentes ... et même si la plupart des gens (mâles ...) ne s'en plaignent pas, je tiens juste à signaler que c'est pas sympa pour les copines !!

Finalement, mon venin n'a pas été si venimeux ... DWW c'est juste une fille qu'on adorerait détester ... (attention, minute cucul ...) mais qu'on aime quand même !!

la Duchesse

mercredi 30 juillet 2008

Tout sur la cochonne qui cocotte



Truikipu … aaaah Truikipu !

« Mais qu’est ce que c’est que ce pseudo d’abord? » vous entend-je dire depuis mon clavier…
Eh bien moi, je vais vous répondre : ce pseudo mesdames et mesdames, elle ne l’a pas volé ! Elle y a mûrement réfléchis, elle l’a potassé, l’a testé et l’a approuvé … et le pire vous dirais-je, c’est que ce pseudo lui va comme un gant de toilette !
Attention : non pas qu’elle ressemble à peggy la cochonne ni qu’elle cocotte hein ! Non non, Truikipu en vrai elle est toute mignonne (elle ressemble un peu au p’tit doux, c’est pour dire) , elle sent comme la rosée du matin et elle est douce comme la brise … je vais m’arrêter là de peur qu’elle ne « gerbe » en lisant ce billet.
Voilà, Truikipu c’est un peu comme une Cendrillon des temps moderne version Shrek … c’est une fille, une vraie, mais elle préfère le rouge, les jeux vidéos et la bière (les rots qui vont avec aussi oui) que le rose, la dentelle et les comédies romantiques.

Autre caractéristique notable de ma chère Truikipu : elle aime les chiens.
Bon, je sais, ça arrive à tout le monde (excepté la Duchesse bien sûr) de craquer sur un bébé Labrador. Vous savez, un de ces petits chiots à mini papattes, mini truffe, mini oreilles qui ont le pouvoir inconsidéré de transformer le plus froid des DarkVador (excepté la Duchesse) en pathétique remake des Bisounours version édulcorée.
Mais Truikipu, elle n’a pas besoin de mini labrador pour ça. Non, parce que Truikipu ne fait rien comme les autres, et elle, son truc c’est plutôt les bâtards borgnes et boiteux.

Tenez par exemple, l’autre jour : un collègue de notre boite (oui parce que, pour ceux qui ne suivent pas assidûment nos aventures trépidantes : Truikipu, la Duchesse, Lolita et moi "travaillons" ensembles) ramène sa p’tite fillote de deux ans. Le modèle de p’tite fillote comme tout le monde en voudrait, avec les bonnes joues, les couettes, les bras potelés et le zozotage. Bref : tout le monde en cœur pour s’extasier sur la « merveille » en perdant la moitié de ses neurones et de ses facultés mentales … tout le monde sauf Truikipu bien sûr ! … qui pour la forme et pour ne pas donner l’image d’une femme insensible, tente un timide « gouzigouzi ! t’es mignonne toi dis donc … » en levant à peine les yeux de son écran.

A côté de ça, le même jour, notre boss adoré (on ne sait jamais, dès fois qu’il lui prenne l’idée subite de taper « sixandthecity » sur google) a jugé bon de nous présenter son chien : un caniche qui doit friser les 80 balais en âge « canin », qui n’a plus toute sa tête et qui a, par contre, toute sa « voix » (vous savez, le genre de chien qui aboie jusqu’à ce que mort s’en suive). Et bien j’vous le donne en mille : v’là t’y pas que notre Truikipu tombe littéralement en transe devant le cabot qui, lui même, n’en revenait pas.
Et là c’était parti pour une demie heure de « méééé voui le chienchien à sa môman l’es troooooooop mimi ! » … et je vous arrête tout de suite dans vos pensées, ça n’était pas du fayotage pour se mettre le boss dans la poche! C’est pas le genre de la maison Truikipu …

Voilà … c’est pour tout ça que je l’aime ma Truikipu, parce qu’il n’y en a pas deux comme elle, parce qu’elle se fiche des conventions et qu’elle se fou bien de « rentrer dans le moule » … oui, si elle n’existait pas ma cochonne-qui-cocotte, je peux vous dire que je m’ennuierai sec.

DWW qu’a presque la larme à l’œil …

mardi 29 juillet 2008

The Duchesse...THE one, THE only one


Chers lecteurs, vous voulez en savoir plus sur La Duchesse ?? Si si, j’en suis sûre…oh mais arrêtez de faire les timides, y’a rien de mal à ça ! Elle est bien plus que ce qu’elle veut bien en dire…

Vous voulez connaître ses petits travers, ces petites choses insoupçonnées qui font la personnalité de notre Duchesse ? Et bien je vais tout vous dévoiler sur elle, sans rien omettre, enfin, je vais essayer puisque Duchesse oblige, censure oblige. Putain de CSA de merde !!

Alors moi, je suis celle qui place des expressions existantes dans toute conversation, ça fait staïle, j’me la pète à mort mais notre Duchesse fait bien plus fort ! Elle les invente !! Elle va bientôt intégrer l’Académie Française et on ne se demande pas pourquoi, elle est vraiment douée ! « Putain, mais d’où elle sort elle pour ne pas savoir ça ? Elle vit dans une grotte ou bien ? » ou encore « Daniel Balavoine, ce n’est ni plus ni moins que du Céline Dion politiquement correct » et j’en passe, j’ai pas tout noté sur mon petit carnet rose à cœurs…

C’est aussi une grande cuisinière…si si, je vous assure, malgré sa cuisine de 30 cm², elle vous mijote des p’tits plats, surtout à base d’aubergine et/ou de semoule. Vous avez donc affaire à un buffet d’entrées avec aubergines cuites mixées, taboulé aux aubergines mixé (non, non, n’essayez pas…parce que là, c’est la semoule qui est mixée…pas une bonne idée !).

Mais elle réussit bien les chips, les tomates cerise et le vin, y’a rien à dire…

Elle sait hyper bien faire le regard qui tue, vous savez, celui qui fait pleurer les enfants, voire les adultes. Rien que d’y penser, j’ai fait pipi sous moi…

Elle est polyglote et sait dire « Fumer tue » en 14 langues, respect mon frère, et tu baisses les yeux quand tu la croises petit bâtard ! Et que je n’entende pas des trucs du genre « Bah franchement, ché pas à quoi ça peut bien servir », sinon je t’envoie la Duchesse et t’as interêt à te scotcher les bras et les dents sinon, ça va valdinguer partout !

T’as interêt à filer droit avec la Duchesse, parce que dans le genre 1ère de la classe qui veut tout contrôler et que si c’est elle qui contrôle, ce sera forcément mieux, voire parfait, on fait pas mieux. Sa grande phrase étant "sans vouloir te commander", on sait bien ce que ça veut dire... et ça vous dit tout sur sa personnalité...(et là, vous êtes censés verser une petite larme...un peu d'empathie putain de merde!!). Alors si tu bosses avec elle, faut que ce soit comme ELLE elle veut et non pas comme TOI tu veux, sinon ça risque de se finir avec du sang sur les murs et ce sera pas le sien !!

Ouep, impressionnante cette Duchesse, pleine de surprise ! Mais sous cette personnalité fracassante, se cache…une douce jeune femme, sensible et aimable, drôle et spirituelle, … et je m’arrête là parce que toute cette guimauve me donne la gerbe !

Bref, elle vaut le coup d’être connue, parce que comme notre chère DWW, c’est trop de la bombe de balle cette meuf !

Truikipu