jeudi 11 septembre 2008

Le fabuleux destin de ...


J’ai souvent l’impression que les gens sont divisés en deux catégories (et là, vous ne pouvez vous empêcher d’admirer l’entrée en matière, façon introspection hautement métaphysique …) …
Deux catégories, disais-je : d’un côté les cyniques et de l’autre les optimistes à la Amélie Poulain style !

Et là, vous me dîtes « elle passe son temps à râler sur la pluie, les magasins bondés pendant les soldes et les mômes qui hurlent dans le bus … Elle fait partie de la première catégorie ! »

Et bien, que nenni ! Je m’en vais même vous livrer en exclu mondiale, la liste des choses qui déchirent leur race, (Haaaannn ! comment elle se lâche la duchesse !) mais, pas d’inquiétudes, cela n’implique pas de faire des ricochets ni de faire faire le tour du monde à un nain de jardin …

- Aller boire une bière entre copines (et oui, nous les filles cool, pleines d’esprit / d’humour et sûres de notre féminité – n’en jetez plus – on ne rechigne jamais devant un demi !) et critiquer tout ce qui nous passe par le tête (je sais, c’est hyper cliché bla bla bla …), à savoir, les passants, les absents, l’œil de Moscou du bureau et Duboss, son fidèle compagnon !

- Toujours avec les copines, faire la liste de tout ce qu’on achètera quand on aura (enfin) gagné à l’euromillion et même se mettre d’accord sur la déco de la maison de vacances gigantesque qu’on achètera et sur qui baby-sittera les enfants quand on passera l’après midi au spa …

- Aller au ciné le dimanche soir (ça n’a l’air de rien mais ça implique qu’il faut réussir à se traîner sous la douche puis dans le métro / sur un vélo après une soirée qui se révèle, la plupart du temps, hautement alcoolisée …)

- Réussir à faire tout ce qu’on a dit qu’on ferait pendant le week-end, et ce même si ça veut dire faire les courses et la lessive (on en retire une fierté digne d’un prix Nobel, j’vous jure !!)

A Cette liste révolutionnaire, s’ajoute tous les trucs évidents qu’on n’a pas besoin de mentionner (mais puisque vous insistez … avoir le métro tout de suite, sans avoir besoin de courir, avoir (encore) du café le matin quand on arrive (tardivement) au bureau, gagner un euro au Banco et déjouer ainsi les affres du système …)

La duchesse

6 commentaires:

kiff ta race a dit…

aussi quand le pain est tout chaud à la boulangerie

Six and the city a dit…

Et que la boulangère a enfin réussi à articuler un "bonjour" !
La duchesse

Blanche a dit…

quand on ne se fout pas la brosse du mascara dans l'œil le matin alors qu'on a quasi pas dormi de la nuit (ben ouais parce que si ton œil pleur tu dois refaire TOUT ton maquillage!)

Kali a dit…

j'ajouterais étant donné que ce sera très (trop?) bientôt de circonstance: boire un bon chocolat (café, thé) bien chaud sous la couette devant un bon film de meuf genre Always quand il fait -10°C dehors et qu'il pleut (neige, vente, etc)

Pauline a dit…

J'hallucine ou La Duchesse commence à devenir cul-cul !!! C'est quoi ce billet tout gentil !
Tu me decoit beaucoup...

Ps: je vais faire ma mauvaise foie (comme une certaine aristocrate) et dire que les fotes d'orthographes de ce commentaire sont volontaires !

Six and the city a dit…

Je vire pas cucul ... j'essaye de faire croire que je suis pas qu'une sale râleuse !!

La duchesse