vendredi 18 juillet 2008

BUBBLE SHOOTER Acte II


Moi, je suis issue d’une famille de mâââles, de vrais. Ceux qui s’abreuvent de foot, de voitures, de super héros et…de jeux vidéos.
Voilà, 2 frères, 2 demi-frères (famille nouvelle génération multi recomposée oblige), et un papa qui n’a pas encore fini sa crise d’adolescence.
Les consoles de jeux, on en a toujours eu, à commencer par la préhistorique « MSX », dont le joystique était … le clavier, et le but du jeu était de taper le plus vite possible sur la barre « espace » pour faire courir un athlète (NB : attention, note pour les lecteurs, au bout de quelques heures, risque de tendinite sévère du poignet). Puis, arriva l’époque bénie de la Mégadrive et de la Super Nintendo…et le week-end, ça donnait souvent ça :

Frère n° 1 : « Qu’est ce qu’on fait aujourd’hui ? »
Frère n° 2 : « Ah ouais, j’ai une super idée, si on faisait un tournois géant de Streetfighter ?????? »
Et là, en cœur, les 4 voix (frères n°1,3,4 et …papa) : « Ah ouais, ouais ouais !!!! Trop bien !!!! »

… et moi, timidement : « et, moi aussi, j’ai une super idée, si on jouait à Barbie qui flirte avec un GI Jo … ? non … ? … tant pis … »

Et là, c’était parti pour une après midi de folie…où je me consolais en reluquant Ken (non non, pas celui de barbie, le beau blond avec un kimono rouge qui faisait des boules de feu en montrant ses muscles saillants) ….

Bref, tout ça pour dire que, cette époque bénie révolue, je ne pu plus voir le moindre jeu vidéo en peinture (si tant est que quelqu'un ait eu un jour cette idée pour le moins curieuse de peindre un jeu vidéo …).
Et quand Truikipu me raconte (toute excitée et les yeux injectés de sang) son addiction pour Bubble Shooter, ma réaction ne se fait pas attendre : je me suis battue corps et âme pour la sortir de cette spirale infernale … je la harcelais jour et nuit et la menaçais de pirater son ordinateur pour lui désinstaller ce fléau.

Et puis comme ça, juste pour m’informer, pour comprendre ce qui la mettait dans cet état là, j’ai commencé une partie…
« Quoi, c’est ça Bubble Shooter ?? Un vulgaire plagiat de Tetris en moins bien ?? Y a même pas de chronomètre, tu peux jouer 4 heures sans que le rythme s’accélère et qu’il n’y ait la moindre surprise, le moindre rebondissement ?? »

Pff, vraiment, je ne comprendrais jamais qu’on passe du temps à ça, franchement…
… mais sinon Truikipu, toi, c’est quoi ton meilleur score ?…
Ah ouais, quand même ???

2ème partie, parce que quand même, si Truikipu peut faire 500 mille, je peux bien dépasser les 60 mille …

… et puis là, ça a été comme quand j’ai commencé à fumer, au bout de 5 clopes sans intérêt (voire complètement dégueu), machinalement et progressivement, on commence à piocher régulièrement dans le paquet ... et c’est le début de la fin…

Et aujourd'hui, je lance un challenge à tous ceux qui me lisent (et dieu sait que vous êtes nombreux) : s’il vous plait, sauvez-moi, trouvez-moi des patchs, des pastilles ou n’importe quelque substitut « anti bubble shooter » … vite !
J’ai un DWH et un p’tit doux qui ont besoin de moi …

DWW definitely addicted

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Quoi elle fait 500 mille truikipoke ???
Faut tout de suite faire quelque chose, doit y avoir un nom de maladie pour ça...

Six and the city a dit…

Héhé...jaloux(se) hein?? Ça s'appelle l'entrainement et j'en suis pas peu fière!! La Duchesse déchire pas mal aussi...on pense à se faire une battle!

Truikipu

Anonyme a dit…

Et en plus, vous voulez vous fighter à coup de bubble shooter ??!!

Haaa mes p'tites cailles, comme je commence à vous aimer...

(à dire avec la voix de Jean Pierre Marielle).

Booch le butcher

kikikentucky a dit…

65850

Six and the city a dit…

bof ...
147270 à l'instant sans forcer

:)